Je retrouvai assez vite les acquis de l'enfance et passai au 50 m où ma maîtrise se révéla progressivement L'année suivante fut installé un pas de tir de 300 m. Là, voyance gratuite,  il ne faut plus seulement « savoir viser », mais des qualités physiques Au 3x40, on a quatre heures pour tirer cent-vingt munitions, autant de prises d'apnée, quarante dans chaque position : couché, debout, un genou à terre Ce qu'on voit de la cible fait soixante centimètres de diamètre et on tire sans lunette.